RETOUR TRANSMETTRE IMPRIMER ARCHIVES SAUVEGARDER

L'OPS Griffe est de retour : trois éléments à retenir

par Sûreté du Québec

L'opération Griffe, une initiative régionale présentée dans les districts Nord et Ouest de la Sûreté du Québec l'an dernier, est de retour pour la saison hivernale et cette fois-ci, sur l'ensemble du territoire. Que connaissez-vous de cette opération? Voici trois éléments à retenir :

Sa mission : réduire le nombre de collisions en travaillant en amont d'une alerte météorologique

L'opération Griffe est une stratégie d'intervention préalerte qui permet aux patrouilleurs de la Sûreté du Québec d'être plus nombreux sur la route afin de sensibiliser les conducteurs à adapter leur comportement et à prévenir les collisions. Lancée dans les heures précédant une tempête, elle vise à limiter les impacts d'une détérioration des conditions climatiques et routières.

L'opération Griffe se déploie de la façon suivante :

  • Annonce dans les canaux officiels de la Sûreté du Québec d'une alerte au lancement de l'opération.
  • Annonce de l'opération dans les médias nationaux et régionaux.
  • Augmentation des interventions et visibilité des patrouilleurs sur les routes.
  • Intervention stratégique sur les routes pour assurer le respect du Code de la sécurité routière.

Mot d'ordre : adapter sa conduite aux conditions routières et météorologiques

« Au-delà du simple respect de la signalisation, les automobilistes ont le devoir d'adapter leur conduite aux conditions climatiques et routières changeantes du Québec. C'est ce que les patrouilleurs leur rappelleront durant une opération Griffe », indique le capitaine Patrick Després, responsable de la Direction de la sécurité routière et de l'intervention policière. Il ajoute : « Grâce à ces opérations, nous souhaitons inciter les conducteurs ayant des comportements téméraires à prendre conscience des risques imminents auxquels ils s'exposent et ceux qu'ils font courir aux autres. La sécurité et le sentiment de sécurité des usagers sur la route sont notre priorité. »

Trois règles pour en assurer le succès : anticipation, proactivité et participation

Les collisions, lors de conditions climatiques précaires comme de la poudrerie, une tempête de neige, du verglas, une pluie forte, une variation de température subite ou de la glace noire, sont principalement causées par le comportement des conducteurs qui n'adaptent pas leur conduite à la situation en cours. Conséquemment, les patrouilleurs cibleront la vitesse, le respect d'une distance sécuritaire, le port de pneus conformes à la conduite hivernale, la visibilité de même que le dégagement des vitres, phares et feux. L'article 330 du Code de la sécurité routière permet aux policiers de signifier des constats d'infraction s'ils constatent qu'un automobiliste n'adapte pas sa conduite aux conditions routières.

Notons que les sites d'opération varient selon les conditions, mais il s'agit principalement de sites répondant aux priorités locales des MRC et présentant un haut risque de collisions.

La Sûreté aimerait également vous entendre!

Si vous avez des commentaires, questions, ou demandes d'information additionnelles concernant les articles qui sont publiés, nous vous invitons à communiquer avec nous à l'adresse suivante : agirensemble@surete.qc.ca




RETOUR TRANSMETTRE IMPRIMER SAUVEGARDER
Nouvelles les plus consultées